Benoit

Miroir à Alouettes Système « Louis BENOIT »

Brevet établi à Dijon le 12 Févier 1868

Pour un Miroir se fixant sur le canon du fusil.

 

BENOIT 4 300x123 - Benoit

BENOIT 300x201 - Benoit

Le miroir se compose d’une tête en noyer de 155m/m de Longueur sur 40m/m de hauteur, 28m/m de largeur à la base et 8m/m sur le dessus. A l’intérieur de cette tête est pratiqué un évidement destiné à recevoir les autres pièces du Miroir.

Lesquelles pièces se composent d’une douille en bronze se fixant suivant l’axe du miroir et dans l’évidement au moyen de 2 goupilles. Il y a une goupille fixe et l’autre mobile.  D’un demi collier ou bride en bronze à laquelle est fixer solidement le pivot. Cette bride sert à adapter le Miroir au canon du fusil sur lequel on le fixe, au moyen d’une vis de pression également en bronze.

Le mouvement de rotation du miroir s’obtient au moyen d’une ficelle s’enroulant sur la douille, tandis que l’autre est tenue par une boucle à l’un des doigts de la main.

De cette façon, la manœuvre est très facile et n’exige pas l’emploi d’une seconde personne. Elle n’entraine à aucun inconvénient pour le tir. Le chasseur pouvant toujours être en position de faire feu !!!  Vous pouvez imaginer que ce miroir était d’un transport aisé et que suivant l’opportunité du jour il pouvait être facilement en action.

Le miroir proprement dit pouvant varier comme forme extérieur.

Il est indiqué que la tête était sillonnée en longueur et hauteur de cannelures triangulaires formant entre elles des parties saillantes formant des carrés.

J’ajouterai que ce miroir pouvait aisément et pratiquement se fixer sur d’autres supports naturels. J’imagine sur une branche, dans un  buisson, sur un poteau, sur une barrière, sur une charrue.

Le miroir se trouve alors réduit à un volume très restreint et n’est plus d’aucun embarras lorsqu’il est sans emploi.

Son poids est fixé à 100 Grammes.

BENOIT 3 300x190 - Benoit BENOIT 2 300x231 - Benoit

 

 

Le site d'un collectionneur passionné