1900 Blandin

Miroir de Charles BLANDIN

Estampille Blandin 1 300x132 - 1900 Blandin

Ainsi que sur sa Pédale et son Siège

Traités dans son ouvrage de 1900.

 

Miroir et Siège Blandin de ma collection 201x300 - 1900 BlandinMiroir Blandin avec son Siège 167x300 - 1900 Blandin

 

Comme l’indique Charles Blandin dans son ouvrage, votre pédale, votre siège et vous ne devez plus faire qu’un ; plus de gamin pour tirer la corde, la casser, aller remettre le miroir en mouvement ; c’est vous seul qui commandez tout l’appareil. Vous avez déjà vu fonctionner les pédales d’un piano, n’est-ce pas ? Ce ne sera pas plus difficile !

Le miroir compensateur se compose premièrement de la tête.

Miroir Compensateur Blandin 1 démonté 247x300 - 1900 Blandin

Tête surnommée par Charles Blandin la tête « vraie »

Nous voyons d’abord une monture très soignée en bronze ou en aluminium, montée comme  une baïonnette ; au centre de celle-ci un pivot d’acier, monté sur pointe, terminé par un carré servant à fixer la tête. La monture en bronze est pourvue en face de deux ouvertures pour faciliter la pose de la corde à boyaux huilée servant pour la traction ; c’est une corde à violon de ré ; ayez-en toujours un petit  rouleau dans le carnier. J’observe qu’il est bon que cette corde soit  souple ; pour cela il suffira de la tremper pendant vingt-quatre heures dans de l’huile.

Puis, c’est le ressort de rappel indépendant du miroir qui est réuni   par une corde à piano également huilée au pivot central.

C’est grâce à ce ressort que nous arriverons à faire exécuter vivement à la tête du miroir, ce mouvement d’aller et retour nécessaire, qui constitue tout l’attrait du miroir.

Miroir Blandin Collection 164x300 - 1900 Blandin

Le site d'un collectionneur passionné